Les familles ne sont ni aimables ni haïssables

« Les familles ne sont ni aimables ni haïssables. Il était temps d’en finir avec la taule freudienne où se complaisent encore tant de scénaristes et de romancières tels des Adams et des Eves qui se donneraient rendez-vous devant l’Arbre de la Connaissance. On s’occupe dans cet ouvrage de mettre en scène divers angles de filiations… Poursuivre la lecture de Les familles ne sont ni aimables ni haïssables